Aménagement des espaces et du territoire centré sur l'être humain

25.09.2019
Contribution de Remo Rusca
Publié dans:  participation, dialogue, développement du territoire, monde du travail
Version originale en allemand

Les humains sont des êtres sociaux. Lorsque la relation fait défaut, ils se retirent. Dans bien des cas aujourd'hui, ce retrait est dû au fait que face à la complexité, nous ne voyons plus la forêt, tout concentrés que nous sommes sur les cerfs au lieu de porter notre attention sur les arbres. Nous chassons le cerf plutôt que de voir les arbres dans leur contexte. La complexité y est pour beaucoup. Nous sommes capables de résoudre des tâches complexes, seuls ou à l'aide de la technologie. Les tâches complexes, toutefois, ne peuvent être résolues qu'avec une compréhension holistique et une approche multidimensionnelle.

La communauté internationale s'est fixé un agenda pour le développement durable. Dans le même temps, les technologies évoluent de manière exponentielle, ouvrant de nouvelles perspectives pour traiter des sujets complexes et les rendre accessibles au grand public. Les citoyennes et citoyens devraient pouvoir participer activement au dialogue sur la transformation des espaces de vie. Pour que ce dialogue puisse avoir lieu et que la gestion du changement fasse partie intégrante de notre vie quotidienne, il nous faut des lieux interinstitutionnels appropriés, à savoir des espaces où les acteurs (entreprises, société civile, etc.) puissent mener des discussions afin de rendre la complexité compréhensible.

Lichtensteig se crée un «lieu pour ceux et celles qui agissent». Les habitants de Buttisholz ont récemment élaboré leur nouvelle idée du village comme «lieu de circulation». Ces localités ont en commun de développer avec la population une vision pertinente pour leur village, débouchant sur des projets efficaces. Dans les deux cas, un lieu physique, un VillageOffice, a été créé ou est en passe de l'être, qui tient lieu de bureau du village ou bureau de l'avenir.

La réseau décentralisé qu'est la Suisse doit être renforcé. Cette assertion revêt une importance capitale pour la stratégie numérique. La Suisse repose sur ce réseau décentralisé depuis la fondation de la Confédération en 1848, et c'est ce qui lui permet de gérer la diversité culturelle et les divergences d'intérêts. Pourtant nous constatons que l'urbanisation progresse aussi en Suisse. Au fur et à mesure que le réseau décentralisé s'affaiblit, de par la fusion de communes, la délégation de tâches à une instance supérieure et la centralisation des médias, la culture du dialogue se modifie également. Un aménagement des espaces centré sur l'être humain, comme à Buttisholz et à Lichtensteig, renforce cette culture à la racine. Nous combinons les compétences et les méthodes pour maîtriser des développements complexes et obtenir des résultats. Nous appelons ces méthodes «Landsgemeinde IVO», «Cycle de développement IVO», «Analyse sociale de réseau IVO», «Ligne directrice IVO» et «Luucy». Il en résulte une toute nouvelle approche du développement interne, qui ne pourrait exister sans un esprit de partenariat basé sur des formes agiles de coopération. De cette manière, la loi sur l'aménagement du territoire peut s'ancrer au sein des communes dans un monde complexe.

La population, les politiciens et les accompagnants professionnels mouillent leur chemise pour obtenir un résultat, ce qui n'est pas chose facile. Il faut du courage pour s'engager dans cette voie. J'ai pour ma part accompagné la commune d'Eschlikon, qui a remporté le prix de l'innovation Smart City et se prépare actuellement à relancer, dans une société numérique plus qu'industrielle, ce qui a toujours fait la Suisse: Pertinence et vie, aussi bien sous forme physique que numérique.

Autre exemple: la coopération dans le Haut-Valais entre la plate-forme de développement régional WIWA et le projet smartvillages, que j'ai initiée pour mettre créer des formats participatifs. L'exode rural est en effet un défi de taille pour les communes de montagne. Grâce à la numérisation, un contre-mouvement de «villages urbains» est en train de se mettre en place. Lichtensteig ou les impulstions des VillageOffices en font partie. Une étude de l'Institut berlinois pour la population et le développement montre d'ailleurs la même chose pour l'agglomération de Berlin.

Rusca
Remo Rusca
Imhof Van Wezemael Odinga AG; Co-Founder VillageOffice