Numérisation et sphère privée

12.04.2018
Contribution de Ursula Uttinger
Publié dans:  données, protection des données, sphère privée
Version originale en allemand

La numérisation présente de nombreuses opportunités – que ce soit dans le domaine de la santé, de l'industrie de l'énergie ou dans le travail au quotidien. Elle s'accompagne aussi de risques, le principal étant la perte de la sphère privée. Cette sphère privée comprend notamment la possibilité de pouvoir se déplacer sans que des tiers sachent toujours où nous nous trouvons; ne pas être transparents en permanence et pouvoir prendre des décisions de manière autonome sans être manipulés par de la publicité ciblée et par une "information" personnalisée.

La numérisation offre à tout un chacun de nombreuses commodités: nous avons bien de la peine à nous séparer des gadgets techniques et utilisons toujours les mêmes moteurs de recherche. L'argument de la sécurité aussi nous amène à voir d'un bon œil une vaste surveillance directe et indirecte. Or, nous divulguons des informations de manière irréfléchie et négligeons les risques, en particulier parce que l'évaluation des données est réalisée par des "machines" et non par des personnes que nous connaissons bien.

La numérisation, oui – mais seulement accompagnée de mesures protégeant la sphère privée.

ursula uttinger
Ursula Uttinger
Spécialiste protection des données, présidente du Datenschutz-Forum Schweiz