Pesée des intérêts: spatiale, concrète, numérique

23.07.2019
Contribution de Nicole A. Mathys, Yves  Maurer Weisbrod
Publié dans:  geodesign, pesée des intérêts, participation, dialogue, transparence, données
Version originale en allemand

Les besoins de la population augmentent et l'espace se fait rare. Les conflits relatifs à son utilisation se multiplient, générant un malaise évident dans certains secteurs de la société. Comment concilier au mieux l'usage de ce bien précieux et des exigences croissantes et parfois contradictoires? Comment identifier suffisamment tôt les divers besoins et les intégrer dans la planification?

Geodesign est une méthode participative très prometteuse qui permet de soutenir un processus de planification complexe et contraignant. En décembre 2018, l'Office fédéral du développement territorial (ARE) a organisé un atelier sur le thème "Pesée des intérêts au moyen de Geodesign", auquel ont participé des représentants de divers offices fédéraux. Geodesign a été conçu dans les années 1960 déjà par le professeur Carl Steinitz de Harvard. Hrishikesh Ballal a traduit ce processus dans l'application internet https://www.geodesignhub.com, qui soutient numériquement la planification participative. L'aspect numérique permet aux parties prenantes de travailler de manière indépendante où et quand ils le souhaitent, de constater rapidement et concrètement les effets des mesures prises, et de produire une documentation transparente et compréhensible sur le processus.
Geodesign exige de situer les idées dans l’espace dès les premières étapes de développement, afin de les confronter à d'autres intérêts. Grâce à cet outil, il est ainsi possible d'identifier les régions qui pourraient subir la pression de certains intérêts, mais aussi les synergies potentielles. Les projets d'aménagement du territoire sont coordonnés à l'aide de plusieurs itérations. 

Départ pour le Sud!
Afin de tester Geodesign dans la pratique, les participants à l'atelier ont travaillé sur une procédure concrète de planification. A Cagliari, au sud de la Sardaigne, 17 communes se sont regroupées en une grande région de planification. Les intentions des communes ont dû être consolidées, une démarche qui correspond peu à la culture traditionnelle de la Sardaigne en matière de planification. Les intérêts de l'économie, du tourisme, de la construction, du logement, de la nature et de l'environnement, du patrimoine culturel, des transports et de l'industrie en matière d'utilisation du territoire ont été confrontés les uns aux autres et coordonnés.

De la place pour la créativité
Geodesign suit un processus numérisé très structuré. Laisse-t-il quand même une place à la créativité? Disons que les étapes de préparation et les données de mesures sont prédéfinies, et chaque fois qu’on effectue une comparaison ou une itération, de nouveaux résultats sont produits. Mais aucune limite n'est posée à la créativité lors de la pesée des intérêts. Les participants sont libres de choisir la manière de faire qui leur convient pour parvenir à une décision.  

Savoir plutôt qu'ignorer
Toutes les mesures sont intégrées dans la plateforme centrale, afin que les personnes concernées puissent les consulter dès le début. Cette façon de procéder encourage le dialogue et révèle très vite les éventuels conflits. Les intentions relatives à l'espace et au contenu sont traduites en points, lignes et surfaces au cours du processus. Elles sont ainsi enregistrées et peuvent être prises en compte pour la suite de la planification. Geodesign constitue ainsi une base collaborative solide pour coordonner les diverses étapes en toute connaissance de cause.

Geodesign: une tâche de la Confédération? 
L'atelier a montré que Geodesign se prête très bien à la pesée des intérêts. L'ARE veut soumettre cette méthode à un test pratique, afin de promouvoir le soutien numérique des processus de travail.

Nicole A. Mathys
Nicole A. Mathys
Cheffe de la section Bases, Office fédéral du développement territorial (ARE)
Yves Maurer Weisbrod
Yves  Maurer Weisbrod
Chef suppléant du service SIG ARE